Aides financières

De quelles aides puis-je bénéficier pour faire construire ?

Financer une maison n’est pas toujours évident, cependant de nombreuses aides existent. Elles vous permettent souvent de diminuer significativement le coût de votre achat.
Cet article vous permettra de mieux connaître toutes les aides existantes auxquelles vous pouvez peut-être prétendre.

Les aides financières de l’Etat

1 – Les APL (Aides Personnalisées au Logement)

Pour vous aider à acheter votre résidence principale, vous pouvez bénéficier d’allocations APL. Méconnues dans l’achat d’un logement, elles sont célèbres pour la location. Peu de personnes le savent, mais vous pouvez toucher les APL en achetant une maison. Ces aides s’adressent à ceux qui achètent pour la première fois, dans le cadre de l’achat d’une résidence principale et en fonction de la situation et des ressources de l’acquéreur.

 

 

Il est possible de bénéficier de l’APL pour faire construire
En effet, même si vous devenez propriétaire, le gouvernement maintient le système de l’APL. Le calcul est dépendant de différents critères dont vos ressources et votre situation familiale, mais dans beaucoup de cas, si vous pouviez prétendre à l’APL en tant que locataires, vous pourrez l’obtenir en tant que propriétaires.
L’aide personnalisée au logement (APL), ne s’applique que sous condition d’obtention d’un prêt conventionné (PC ou PAS) et uniquement pour l’achat de la résidence principale.

Le montant des APL vient en déduction du montant de votre mensualité.

Si vous souhaitez connaitre vos droits à l’APL, vous pouvez remplir le formulaire en bas de cette page.

Exemple: Monsieur et Madame D. font construire :

La mensualité de leur future maison est de 850€,
leur situation familiale, leurs revenus et le nombre de leurs enfants leur permettent de toucher 250€ d’APL.

La mensualité sera donc de : 850€-250€ soit 600€ de remboursement réel !

2 – Le prêt conventionné (PC)

Le prêt conventionné est, comme son l’indique, un prêt conventionné par l’état dont le taux d’intérêt est plafonné. L’établissement prêteur a donc passé une convention avec l’administration. Il est remboursable avec intérêts et peut donner droit à l’aide Personnalisée au Logement (APL).
Accordé sans conditions de ressources, le prêt conventionné peut être remboursé sur une durée de 5 à 35 ans et le taux dépend de la durée de l’emprunt.

3 – Le prêt à l’accession sociale (PAS)

Le prêt PAS est un prêt conventionné par l’état. À la différence du prêt conventionné (PC), le prêt PAS ouvre des droits à taux préférentiel. Il est par contre accordé sous conditions de ressources.
Comme le prêt conventionné, il est remboursable avec intérêts et peut donner droit aux APL.

4 – Le prêt à taux zéro (PTZ)

Le PTZ est un prêt à 0% d’intérêts qui s’adresse à ceux qui achètent pour la première fois une résidence principale dans le neuf ou dans l’ancien. L’éligibilité de l’emprunteur à ce prêt et le montant sont dépendants du nombre d’enfants ou de personnes à charge, de la situation de famille (célibataire, pacsé, marié….) du niveau de ressources du foyer, du lieu de construction (zones), du mode de financement et du montant total de l’achat.
Plus d’informations sur le PTZ.

5 – Les droits au prêt “PEL”

Le PEL (Plan d’Epargne Logement), en plus de générer de l’épargne rémunérée, permet, suivant les années d’ouverture, de générer des droits aux prêts. Au terme des 4 ans d’un PEL, vous pouvez soit le clôturer et libérer le capital, soit poursuivre votre placement, soit bénéficier de prêts immobilier à des taux préférentiels.

6 – Le “prêt employeur” ou “prêt Action Logement”

Plus fréquemment appelé prêt employeur, le prêt Action Logement est un prêt à taux préférentiel accessible à tout salarié d’une entreprise du secteur privé employant au moins 10 personnes. Ce prêt peut être compris, en fonction de la zone géographique, entre 7 000€ et 25 000€. La durée du prêt est libre mais ne peut dépasser 20 ans. Ce prêt est soumis à l’accord de l’entreprise et à des condictions de ressources. Ce prêt est complémentaire, il doit donc faire partie du montage d’un crédit immobilier.

7 – Les exonérations de taxes foncières

Les exonérations de taxes foncières permettent d’économiser la part communale de votre taxe pendant une durée maximale de 2 ans. Certaines communes augmentent cette durée dans le cadre de certains labels (obtention de labels thermiques, écologiques).
Elles ne sont pas valables sur toutes les communes, il faut donc se renseigner dans les services d’urbanisme de chaque ville.

8 – Les aides locales

Le Conseil Régional ou les communes proposent parfois des aides spécifiques liées à la performance thermique, à l’économie d’eau ou même à l’accessibilité du logement.

Les aides spécifiques de Ného

En tant qu’intermédiaires en opérations bancaires de niveau III. Les conseillers de Ného peuvent vous faire bénéficier de leur expertise pour optimiser votre financement. Ils vous informent de vos droits et des aides auxquelles vous pouvez prétendre.
Nous disposons d’accord avec des établissements qui permettent d’optimiser votre financement aux conditions les plus avantageuses, notamment l’optimisation des crédits à la consommation (prêts auto etc..). Ného peut, dans certains cas vous trouver des solutions d’aménagement de votre crédit.

Vous souhaitez faire construire et souhaitez en savoir plus sur les aides à la construction ?
Remplissez le formulaire ci-dessous.